Il n’y a pas de bons exemples d’infographies juridiques

Lors du lancement du blog SketchLex en 2011, son objectif était de répertorier des infographies juridiques soit trouvées sur Internet, soit réalisées par moi-même. A cette époque, il n’y avait pas grand-chose à poster. Qu’en est-il aujourd’hui ?

« Infographie », un mot à la mode

Ce qui a certainement changé en 7 ans, c’est l’usage de plus en plus fréquent du terme « infographie » associé à des contenus sans véritable valeur ajoutée.

Voici 3 exemples de ce qui n’est pas une infographie (juridique).

Des textes sous forme d’image

Des phrases, des paragraphes ou des encadrés de texte chaotiquement alignés sous forme d’images demeurent du texte.

Des illustrations

Certes, des illustrations ou des dessins de qualité peuvent « aérer » le texte, mais n’apportent pas de la valeur ajoutée à l’information.

Des statistiques

Des graphes qui induisent en l’erreur ou tout simplement un mauvais choix du type de graphe.

C’est quoi alors une infographie ?!

J’avoue que j’utilise le terme « infographie juridique » pour son aspect racoleur. Il évoque l’idée de visualisation du Droit et, je l’espère, éveille suffisamment la curiosité pour demander « Oui, mais cela veut dire quoi exactement ?!« .

Une infographie tend à représenter un ensemble d’informations juridiques complexes sous forme d’un schéma, diagramme, tableau, frise chronologique, arbre décisionnel … ou toute autre méthode de visualisation adaptée qui permet de :

  • favoriser l’accessibilité et la compréhension d’une problématique complexe ;
  • faire gagner du temps ;
  • assister la prise de décision ;
  • contribuer à une meilleure mémorisation des informations ;

C’est précisément pour cette raison que le mot « infographie » est de plus en plus détourné dans le but d’appâter du trafic vers des contenus à faible valeur ajoutée.

La valeur ajoutée d’une infographie par rapport au texte vient du fait que c’est la seule méthode permettant de représenter simultanément plusieurs niveaux et dimensions d’un ensemble d’informations juridiques complexes.

Une infographie juridique, cela ressemble à quoi ?

L’infographie est l’aboutissement d’un processus intellectuel qui consiste :

  1. A classer, organiser et regrouper les informations d’une façon ergonomique et logique. Un bon point de départ est le principe de design appelé « 5 hats rack » ou LATCH.
  2. A identifier les objectifs de l’infographie : est-ce pour donner une information générale, aider à la prise de décision, fournir un mode d’emploi, inciter à agir ? ;
  3. Aadapter les contenus au public visé, à ses besoins et attentes en utilisant le service design et le langage juridique clair (là-dessus, voir l’excellent article d’EnClair « Oui à la simplification – mais jusqu’où irez-vous?« )
  4. Achoisir la méthode de visualisation la plus adaptée au regard des informations dont on dispose (point 1 ci-dessus), aux objectifs poursuivis (2), aux publics visés (3) et aux formats de diffusion envisagés (A4 portrait ou paysage, diaporama, brochure imprimée, site web, réseaux sociaux, poster, kakemono…).

Voici quelques exemples d’infographies juridiques :

Pourquoi ne voit-on pas de plus en plus d’ infographies juridiques ?

Voici quelques raisons qui expliquent pourquoi on ne croise pas plus souvent de bons exemples d’infographies juridiques (à supposer que l’on n’est pas purement opposés à l’idée même) :

  • il n’y a quasiment pas de ressources disponibles pour inciter les juristes à s’y mettre ;
  • il y a très peu de spécialistes sur le marché qui sont capables d’assurer les étapes 1 à 4, et encore moins pour un tarif abordable ;
  • les juristes en font un usage exclusivement interne (fiches pratiques, courriers et réunions avec des clients) ;
  • le contenu est confidentiel ou trop adapté à un client en particulier ;
  • peur de se faire copier ;

Comment alors trouver de l’inspiration ?

L’usage de schémas et de diagrammes n’est pas nouveau et on peut s’inspirer de ce qui se fait déjà, avec succès, dans d’autres domaines.

Pour ma part, je tiens à jour plusieurs boards sur Pinterest, et notamment 3 qui peuvent intéresser directement les juristes :

  • lister visuellement les étapes d’une procédure [s’inspirer] ;
  • représenter l’ensemble des aboutissements possibles d’une procédure à l’aide des arbres décisionnels [s’inspirer] ;
  • visualiser le déroulement d’une procédure dans le temps au moyen d’une frise chronologique [s’inspirer] ;
Partager :
Miroslav KURDOV

Miroslav KURDOV

Miroslav KURDOV est le fondateur de SketchLex. Ancien juriste spécialisé en droit de la propriété intellectuelle et des nouvelles technologies, il s'est converti au graphisme afin de créer des infographies dans le domaine juridique.

Laisser un commentaire